Le Portugal, nouveau paradis fiscal des retraités

Le Portugal, nouveau paradis fiscal des retraités

Pour couler des jours paisibles, le Portugal est devenu la destination préférée des retraités français. Si le pays attire désormais plus que le Maroc, c’est surtout pour sa fiscalité ultra-avantageuse.

Une météo clémente, des prix de l’immobilier abordables, un faible coût de la vie et de gros avantages fiscaux, le Portugal ressemble à une carte postale pour les retraités français. A tel point que cette année le pays a damné le pion au Maroc, qui était depuis deux ans la destination numéro 1 des seniors français. C’est le principal enseignement du palmarès réalisé par le site retraite-etranger.fr. Le Royaume marocain se trouve relégué en troisième place du podium derrière le Portugal et la Thaïlande.

Pas d’impôts pendant 10 ans 

Ces 3 destinations ont en commun d’offrir un climat très agréable mais sur la question de la fiscalité, Lisbonne a fait toute la différence. Depuis 2013, une circulaire donne aux retraités européens le statut spécial de résident non habituel.

En clair, ceux qui s’installent dans le pays sont exonérés d’impôts sur le revenu pendant 10 ans. Une mesure phare qui a littéralement dopé l’attractivité du Portugal. En atteste les chiffres publiés par l’Association des agents immobiliers du Portugal qui révèle qu’un logement sur cinq a été vendu à des étrangers en 2014.

Les Français sont les troisièmes investisseurs derrière les Britanniques et les Chinois. Sur 23.000 maisons et appartements vendus l’an passé, 3.680 ont été acquis par des Français. A la différence des autres nationalités qui plébiscitent les logements modernes, ils recherchent en priorité des biens anciens situés sur les bords du Tage, près de Lisbonne.

Le faible coût de la vie 

Outre les prix de l’immobilier qui ont chuté de 30% avec la crise, qu’est ce qui pousse les retraités à poser leur valise sur les côtes portugaises ? Leur motivation, c’est le coût de la vie, qui compte pour 20% de la notation totale parmi les 12 critères pris en compte par le classement. Avec leur pension, les retraités ont un pouvoir d’achat beaucoup plus élevé à Lisbonne qu’à Paris. Moins de dépense pour une qualité de vie équivalente, une équation qui permet sans doute de compenser les inconvénients que constituent l’éloignement avec la famille et la langue.

Le Maroc perd des points

Au Maroc, la barrière de la langue n’existe pas, la population est réputée accueillante, la cuisine savoureuse, les visites au zouk dépaysantes et la fiscalité intéressante. Dans le cadre de la convention fiscale signée entre la France et le Royaume, les retraités français profitent d’un abattement de 40% sur les revenus déclarés, abattement qui peut monter à 80% de réduction si l’impôt est versé en dirahms sur un compte marocain. C’est très attractif mais moins qu’au Portugal, ce qui explique que le pays aie perdu 2 places dans le classement du site retraite-etranger.fr. Le Maroc souffre également d’un déficit d’image lié au risque géopolitique présent au Maghreb.

Source : BFM Business

Partagez cet article